La difficulté à aller au bout de ses projets (Stockholm, 2017)
Humeurs

L’incapacité à aller au bout de ses projets

J’ai un problème que beaucoup doivent connaître : j’ai du mal à aller au bout de mes projets. Et je crois que ce n’est pas difficile à constater quand on voit ce blog. Cela dit, c’est un problème que je ne rencontre pas du tout dans ma vie pro. Au contraire, je fais partie de ceux qui remuent ciel et terre quand il s’agit de mener à bien un projet. Malheureusement, dans la sphère privée, c’est tout l’inverse ! Au moindre obstacle, je m’arrête.

Manque de temps, obstacles et excuses en tout genre

Par exemple, ce blog. J’adore écrire et j’avais un objectif simple : poster un article par semaine pendant un an. Entre temps, depuis janvier, j’ai déménagé trois fois et à chaque fois, j’ai eu énormément de mal à retrouver un rythme et une routine efficace, ce qui m’a menée à l’excuse numéro 1 : le manque de temps. A titre personnel, si je n’ai pas une petite routine bien établie, je suis extrêmement improductive et je me retrouve très vite à avoir le temps de rien faire. Cela couplé à mes problèmes de concentration = worst combo ever.

C’est ainsi que je me retrouve à réaliser toutes les tâches chiantes et contraignantes (ex : envoyer des CV) et à ne plus prendre le temps de faire des choses que j’aime vraiment et qui me font du bien.

Alors certes, ne rien faire, ça fait du bien de temps en temps et c’est même conseillé. Mais quand ça nous empêche de mener ses projets à terme, c’est qu’il y a un problème.

Autre excuse (dans le cadre de ce blog) : les photos. En créant ce blog, je voulais que ce soit vraiment mon petit cocon, c’est-à-dire un espace tout doux et molletonneux comme du coton qui me ressemble vraiment. Il était (et est toujours) important pour moi que les textes soient accompagnés de belles images.  Problème : j’ai un appareil photo très vieux (et un portable qui l’est encore plus) et je ne suis pas une très bonne photographe. Etant perfectionniste, je me suis mise à utiliser des images libres de droits, sauf qu’en fin de compte, je les trouve terriblement impersonnelles.

Ce qui semble n’être qu’une petite difficulté s’est au fil du temps transformée en véritable obstacle, puisque j’ai fini par me sentir énormément frustrée. Et je crois que s’il y a bien deux ennemies pour aller au bout d’un projet, c’est justement le sentiment de frustration et le manque de confiance en soi.

D’ailleurs, je pense que les excuses citées précédemment sont juste là pour cacher mon manque de confiance. C’est bien pour cela que je parle ici d’excuses et non pas de bonnes raisons. D’autant plus qu’il n’y a jamais de bonnes raisons pour ne pas aller au bout d’un projet qui nous tient à cœur

Bien entendu, j’ai pris ici l’exemple de mon blog, mais cela s’applique à tant d’autres choses. Par exemple, j’adore faire de l’aquarelle. Mais très vite, l’impression de ne pas progresser m’a menée à de la frustration et mon manque de confiance m’a aidée à trouver toute sorte d’excuse pour ne pas en faire pendant des années. Pourtant, les idées ne manquent pas et l’envie non plus. 

A en juger par le nombre d’articles et vidéos à ce sujet, j’en conclus que je suis loin d’être la seule à avoir du mal à aller au bout de ses projets. Malheureusement, je n’ai à l’heure actuelle aucun remède miracle si ce n’est de s’imposer une routine avec des mini objectifs hebdomadaires ou journaliers et montrer son travail à quelqu’un d’autre. En plus de ne pas être objectif, on est souvent beaucoup trop dur envers soi-même.

Bien sûr, si vous avez des conseils face à ce problème ou si vous êtes dans le même cas que moi, n’hésitez pas à partager votre expérience dans les commentaires !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *