Le sauna en Suède, mode d'emploi
Bien-être Suède

Le sauna en Suède, ce moment de bien-être qui m’a décomplexée

La première fois que je suis allée au sauna, c’était en Suède. Il faut dire que là-bas, c’est une véritable tradition. Originaire de Finlande, le sauna, appelé bastu, fait réellement partie du quotidien des Suédois ; si bien qu’il y en avait même un dans ma résidence étudiante que je pouvais réserver pour moi toute seule pendant trois heures.

Véritable havre de paix, qui dit sauna en Suède, dit nudité. Inutile de vous dire que la première fois, je ne faisais pas la maligne. Et pourtant, à ma plus grande surprise, cette découverte a complètement changé mon rapport au corps. J’ai donc eu envie de vous raconter comment cette tradition suédoise m’a permis de décomplexée tout en vous décrivant plus en détails ce moment de bien-être. 

Le sauna nu et le rapport au corps

Si je devais choisir deux mots pour me décrire avant ma première fois au sauna, ce serait stressée et apeurée. Il est vrai que quand on doit se mettre toute nue devant des personnes (et qu’on ne connaît pas qui plus est), la peur de se confronter au regard des autres est multipliée par 1000.  Sans vêtements, sans maquillage ou autre artifice, on ne peut plus se cacher. Vergetures, cellulite, cicatrices ou petits boutons se révèlent au grand jour.

Je me souviens qu’à l’époque, on me disait régulièrement que j’étais trop maigre. Mes amis me qualifiaient même « d’anorexique », non pas parce que je l’étais, mais parce que j’ai toujours eu un IMC faiblard et ce, quoi que je mange. Au moment d’aller au sauna, j’avais donc réellement peur de me sentir observée sous tous les angles et jugée en raison de mon poids.

Je crois que de toute ma vie, je n’avais jamais été aussi loin de la réalité. Une fois nue, je me suis rendue compte que les femmes présentes dans le sauna en avaient strictement rien à faire de moi. Je n’ai jamais senti ou surpris un regard sur mon corps. Ce fut ma première découverte quant au sauna en Suède : tout le monde est nu et du coup, tout le monde s’en fiche. L’ambiance est à la bienveillance et la sérénité et jamais personne ne viendra se préoccuper de vos petits bourrelets ou de votre épilation

Cela me fait d’ailleurs penser à une question posée par toutes les amies françaises que j’ai, un jour, emmenées au sauna : comment les Suédoises s’épilent le maillot ? Au début, j’ai trouvé la question étrange. Je me suis même demandé si c’était sérieux. Puis, après réflexion et en les voyant stresser à l’idée de se déshabiller devant d’autres femmes, j’ai fini par comprendre. Non, mais amies ne faisaient pas une fixette sur les tendances pubiennes chez les Suédoises, mais leur question était tout simplement révélatrice des diktats autour de l’épilation. Il est vrai qu’une fois nue, s’il y a bien une partie de notre corps qui reste soumise aux normes, c’est notre pubis et ses poils si décriés.

Ce qui m’a aussi permis de décomplexer, c’est d’être confrontée à des vrais corps de femmes qui existent dans la vie réelle. Des corps à des années-lumière de ceux, complètement retouchés et aux mensurations irréelles, que l’on peut voir dans les médias et qui sont, malheureusement, les plus visibles dans notre société.  

Au sauna, on croise des femmes de tout âge et de toutes les morphologies. Non mais en plus, cela m’a permis de faire la paix avec mon corps et d’apprendre à l’aimer tel qu’il est, mais surtout je remarque qu’avec le temps, j’ai fini par réussir à me détacher des différents diktats et des normes qu’il existe. Pour toutes ces raisons, mon expérience au sauna en Suède s’est avérée véritablement décomplexante. 

Le sauna en Suède, mode d'emploi
Ribersborg Kallbadhus à Malmö, l’un de mes saunas préférés (©Ribersborg Kallbadhus)

Le sauna suédois en quelques questions

Avant d’aller au sauna pour la première fois, je ne savais que peu de choses à ce sujet, si ce n’est qu’il fallait être nu(e) et que la dernière étape d’une session sauna consistait à aller dans la mer ou la neige. C’est pourquoi, j’ai décidé de revenir sur les points essentiels en quelques questions

Quand aller au sauna ?

Il est possible d’aller au sauna toute l’année et du matin jusqu’au soir. Pour ma part, le moment le plus agréable est le matin en hiver, mais je reconnais que cela dépend vraiment de chaque personne

Combien de temps faut-il rester au sauna ?

La toute première fois, je n’avais strictement aucune idée du nombre de minutes durant lesquelles je devais rester à l’intérieur du sauna. Je me souviens être restée beaucoup trop longtemps et avoir eu la tête qui tourne pendant un bon moment.

La fois suivante, j’ai donc demandé à une Suédoise qui m’a expliqué que le sauna se fait par série de 15 minutes. A la fin de chaque série, on sort, on prend l’air et puis, quand on se sent prêt(e), on y retourne. On fait ça autant de fois qu’on le souhaite et quand on décide qu’on a fini pour aujourd’hui, on va dans la mer ou la neige

Plutôt mer ou neige ?

J’ai testé les deux et même si j’avais beaucoup ri en allant me jeter toute nue dans la neige, je préfère quand même terminer une session sauna en me mettant à l’eau. Pendant longtemps, j’ai cru qu’il était vraiment question de nager après, alors que pas du tout. D’après ce que j’ai toujours vu (et donc fait), les Suédois se mettent intégralement dans l’eau et en sortent immédiatement.

Cela reste mon instant préféré, car c’est toujours à partir de ce moment-là que je commence à sentir cette sensation de profond bien-être et de paix intérieure.

Le sauna mixte, à faire ou à éviter ?

Pour ma part, je déteste le sauna mixte pour deux raisons. La première étant, qu’à ma grande surprise, le sauna mixte est toujours ultra bondé. C’est donc très bruyant, mais surtout assez désagréable puisque les quelques fois où j’ai essayé, je me suis retrouvée quasiment collée à mes voisins. En ce qui me concerne, quand je suis nue et en sueur, j’ai rarement envie d’être assise à deux millimètres d’un parfait inconnu.

La seconde raison est tout simplement parce qu’il y a surtout des hommes dans le sauna mixte et que beaucoup se permettent de reluquer sans aucune discrétion. Et croyez-moi quand il fait 80°C (ou plus), on n’a pas spécialement envie de rester enroulée dans sa serviette. C’est donc pour cette raison que j’ai fait une croix sur le sauna mixte. Il offre néanmoins l’avantage de pouvoir s’y rendre avec des amis du sexe opposé.

Le sauna à faire absolument si vous allez à Malmö :

La première fois que j’ai mis les pieds dans un sauna, c’était à Ribersborg Kallbadhus à Malmö qui reste, à ce jour, l’un de mes endroits préférés dans cette ville. Outre la beauté du lieu, j’ai toujours aimé le fait qu’il se situe sur la mer Baltique. D’ailleurs, chaque sauna à l’intérieur donne vue sur la mer ce qui est véritablement apaisant. Si vous avez la chance d’aller à Malmö, je vous le recommande vivement !

Site web : ribersborgskallbadhus.se
Adresse : Limhamnsvägen, Brygga 1, 217 59 Malmö
Prix : 65kr (environ 7€)

Bien entendu (et comme toujours sur ce blog), cet article est basé sur mon ressenti personnel, alors si vous avez une expérience similaire ou complètement différente du sauna (en Suède ou ailleurs), n’hésitez pas à la partager ! 🙂

 

Photo de couverture par Jacob Miller

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *